Les experts-comptables nouvelle génération

Quel salaire pour un expert-comptable en 2023 ? 

L’argent est bien souvent un sujet tabou dans notre pays. Pourtant, la question de l’argent est essentielle, surtout lorsqu’il s’agit de salaire. Le salaire est la contrepartie d’un travail fourni. Celui de l’expert-comptable est fixé dans la convention collective des experts-comptables et de commissaires aux comptes. Alors, combien gagne ce professionnel ? Quel est le salaire de l’expert-comptable en 2023 ? On y répond. 

Convention collective et salaire de l’expert-comptable 

La convention collective nationale des cabinets d’experts-comptables et de commissaires aux comptes (appelée encore convention 3020) est un accord qui régit les conditions de travail et les droits des salariés des cabinets d’expertise-comptable inscrits à l’ordre, et des employeurs commissaires aux comptes inscrits à la compagnie. Elle est négociée par les syndicats de salariés et patronaux du secteur. Elle définit donc plusieurs dispositions comme les congés, la formation professionnelle, la rupture du contrat, le contrat de travail et bien entendu la rémunération. 

La convention collective des experts-comptables prévoit une grille de salaires détaillée qui répertorie des rémunérations garanties sur une base de 35 heures par semaine. Un minimum salarial est ainsi défini pour chaque expert-comptable en fonction d’une classification par niveau (de 1 à 5 niveaux). À chaque niveau correspond un salaire minimum. Il s’agit du seuil minimal. Cela veut dire que vous pourrez négocier ce minima en fonction de vos compétences et du cabinet dans lequel vous postulez. Enfin, chaque année la valeur de base et la valeur hiérarchique sont revues. 

Une revalorisation pour 2023

Le 7 octobre 2022, les organisations syndicales ont signé un accord concernant les salaires des experts-comptables et commissaires aux comptes. Le but de cet accord est de mettre à jour la rémunération annuelle minimale pour l’indice 40 et la valeur hiérarchique du point. Ainsi, dès le 1er janvier 2023, les salaires minima des cabinets d’expertise-comptable adhérents ont augmenté de 4,50 %. La valeur de base est donc passée de 115,95 euros en 2022 à 121,17 euros en 2023. Quant à la valeur hiérarchique, elle est à présent fixée à 74,62 euros contre 71,41 euros l’an dernier. Malgré ces revalorisations, le marché et la profession d’expert-comptable souffrent toujours d’un manque d’attractivité. 

Quel est le salaire d’un expert-comptable en 2023 ? 

Alors, nous savons que les salaires sont régis par la convention collective, qu’ils sont revalorisés régulièrement, mais tout ça ne nous dit pas combien gagne un expert-comptable en 2023. Pour le savoir, il suffit de se référer à la nouvelle grille des salaires valable depuis le 1er janvier 2023 et applicable dans les cabinets d’expertise-comptable adhérents. Le salaire va dépendre du statut de l’employé, plus précisément du niveau et du coefficient. Par exemple, un débutant (coefficient 170) niveau 5 (exécution) percevra un salaire annuel brut de 20 319,60 euros. Un cadre principal gagnera le double, tandis qu’un cadre de direction pourra prétendre à un salaire annuel brut de 52 406,20 euros. Suite à la dernière revalorisation, les cadres au forfait jour ont aussi vu leurs salaires minima majorés à partir du 1er janvier 2023. 

Prime d’ancienneté experts-comptables 

La prime d’ancienneté est une prime qui est calculée sur la valeur du point de base. Elle s’ajoute au salaire puisqu’elle est versée par fractions mensuelles. Elle aussi a été réévaluée pour l’année 2023. Ainsi, si un salarié ayant une ancienneté de 3 ans touchait une prime de 347,85 euros en 2022, celle-ci est passée à 363,51 euros cette année.

Bon à savoir : à la prime d’ancienneté et au salaire fixe s’ajoutent également les heures supplémentaires. En règle générale, un expert-comptable travaille 35 heures par semaine, mais il peut faire des heures supplémentaires en fonction de l’activité du cabinet. Dans ce cas, ces heures supplémentaires sont rémunérées avec une majoration de 10 % jusqu’à 39 heures. 

Les possibilités d’évolution de carrière

Après 8 longues années d’études, il est normal que le salaire de l’expert-comptable en 2023 soit conséquent. Et ce professionnel peut encore faire évoluer sa carrière. Si l’expert-comptable peut choisir de débuter comme salarié en entreprise ou au sein d’un cabinet d’expertise, il peut aussi opter pour l’exercice de sa profession en libéral. Au sein d’un même cabinet, il peut également occuper des postes à responsabilités après quelques années d’expérience comme manager des risques, commissaire aux comptes (sous conditions), ou encore directeur financier. 

FAQ sur le salaire de l’expert-comptable en 2023

Quel est le salaire minimum des cabinets d’experts-comptables et de commissaires en 2023 ? 

Au 1er janvier 2023, ce salaire s’élève à 20 319,60 euros. 

Comment fonctionne la fameuse grille des salaires ? Comment la lire ? 

Pour pouvoir lire la grille de référence, vous devez connaître le niveau et le coefficient. Tous deux sont indiqués sur le contrat de travail. C’est en fonction de ces deux éléments que l’entreprise saura le minimum prévu à verser. 

Quels sont les salaires des cabinets d’experts-comptables et de commissaires en 2023 ? 

Les salaires annuels des cabinets d’experts-comptables et de commissaires varient fortement de 20 319,60 à 55 026,51 euros. Comme indiqué plus haut, ils dépendent du niveau et du coefficient. La rémunération de l’expert-comptable varie également en fonction de critères comme l’expérience, la taille du cabinet, et le lieu d’exercice. À responsabilités égales, un expert-comptable qui exerce à Paris ou en région parisienne gagnera forcément plus qu’un expert-comptable établi dans une ville de province. 

À partir de quand est-il possible de toucher la prime d’ancienneté ? 

Dès 3 ans d’ancienneté, un expert-comptable peut toucher la fameuse prime d’ancienneté. 

Comment devenir expert-comptable ? 

Pour devenir expert-comptable, vous devrez suivre un cursus bien défini qui vous mènera à trois diplômes : 

  • Le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) : il s’agit d’un diplôme d’État qui s’effectue en trois ans après le Bac.
  • Le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) : il est équivalent à un BAC+5. C’est la seconde étape à franchir pour pouvoir exercer le métier d’expert-comptable. 
  • Le diplôme d’expertise-comptable (DEC) : c’est le but final. Le DEC équivaut à un Bac+8. Il permet d’acquérir une solide expérience au cours d’un stage pratique de trois ans. 

Vous en savez à présent davantage sur la rémunération de l’expert-comptable en 2023. Relativement conséquente, elle ne fait que refléter l’expertise de ce professionnel et le long cursus qu’il a suivi pour pouvoir exercer. L’expert-comptable a un rôle clé pour toute entreprise. Un rôle rémunéré à sa juste valeur. Les revalorisations permettent également de réduire les tensions, de recruter et de conserver les talents sur un marché quelque peu malmené. 

Besoin d'un expert-comptable ?

Besoin d'un nouvel Expert-Comptable ? Contactez-nous sans attendre

X