Les experts-comptables nouvelle génération
Contactez-nous : 06 29 93 98 05

Tout savoir sur le DCG : le Diplôme de Comptabilité et Gestion

Si vous vous intéressez de près ou de loin au monde de la comptabilité et aux professions qui s’y rapportent, vous connaissez sûrement le DCG : Diplôme de Comptabilité et Gestion. 

Ce diplôme d’État de niveau 6 permet d’acquérir les connaissances de base dans les domaines de la comptabilité et de la finance, et offre le choix de poursuivre des études et devenir expert-comptable, ou d’intégrer rapidement le marché du travail. 

Alors, comment y accéder ? Que faire une fois le DCG obtenu ? Après avoir lu cet article, vous serez incollable sur le Diplôme de Comptabilité et Gestion.

Qu’est-ce que le DCG ?

Le Diplôme de Comptabilité et Gestion est le tout premier jalon du parcours qui vous attend si vous vous destinez aux métiers de la filière de l’expertise comptable. Ce diplôme d’État s’effectue sur 3 ans après le BAC, et permet d’accéder au grade de licence.

Le DCG permet d’acquérir toutes les connaissances nécessaires en comptabilité, mais aussi en finance d’entreprise. Manipulation et interprétation des chiffres, gestion financière de l’entreprise, notions juridiques… le DCG aborde efficacement tous ces grands aspects. 

Le Diplôme de Comptabilité et Gestion est une véritable référence pour tous les étudiants qui se destinent à la filière de l’expertise comptable. C’est LE point d’entrée qui permet de poursuivre des études et de s’orienter vers le DSCG puis vers le DEC afin de devenir expert-comptable. Mais, si vous n’avez pas l’intention de continuer vos études, sachez que le Diplôme de Comptabilité et Gestion permet également de se jeter dans le grand bain et d’accéder rapidement au monde professionnel. 

Comment y accéder ?

Le DCG est proposé dans différents types d’établissements. Ainsi, vous pouvez le préparer dans un lycée, un IUT, mais aussi dans des centres de formation ou des écoles privées par exemple. 

Il est ouvert principalement aux candidats ayant préparé un BAC STMG ou un BAC général. Bien entendu, les autres filières ne sont pas exclues, mais vous pourrez vous heurter à davantage de difficultés liées aux spécificités du programme. 

Si vous êtes déjà titulaire d’un BTS Comptabilité Gestion, d’un DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (Bachelor Universitaire de technologie), ou encore d’une licence professionnelle Métiers de la Gestion et de la Comptabilité, vous pouvez également vous orienter vers le DCG. Vous serez alors dispensé partiellement ou totalement de certaines épreuves. De la même manière, certains diplômes de master en comptabilité peuvent donner l’équivalence du DCG et vous permettre ainsi de gagner du temps et de préparer directement le DSCG.

Le programme

Comme indiqué précédemment, la préparation du DCG dure 3 ans et impose un rythme de travail soutenu. Vous aurez droit à une moyenne de 30 heures de cours par semaine durant lesquelles vous devrez ingérer de nombreuses connaissances. L’assiduité est primordiale pour réussir. 

Le DCG comporte 4 grandes catégories de matières enseignées, à savoir : 

  • le droit ;
  • l’économie ; 
  • le management ; 
  • la gestion. 

Vous aurez également des cours d’anglais, et pourrez même choisir une deuxième langue étrangère si le cœur vous en dit (ou plutôt si vous souhaitez obtenir une chance d’avoir des points supplémentaires à l’examen). 

Vous devrez aussi effectuer un stage de 8 semaines. En entreprise, dans une association, dans une collectivité publique ou en cabinet d’expertise comptable, peu importe. Sachez juste qu’il fera l’objet d’un rapport soutenu et noté pour l’obtention de votre diplôme. 

Concernant le programme, il est riche et varié et se décompose en 13 unités de valeur ou d’enseignement : 

  • L’UV 1 est une introduction générale au droit. Elle permet d’acquérir les fondamentaux du droit concernant les personnes et les biens, l’entreprise, ses contrats et ses responsabilités. 
  • L’UV 2 s’intéresse au droit des sociétés et des regroupements d’affaires. Vous y apprendrez les principaux types de sociétés, mais aussi des notions de droit pénal des regroupements d’affaires. 
  • L’UV 3 concerne le droit social. Vous y découvrirez la protection sociale et les aspects individuels du droit du travail. 
  • L’UV 4 est une introduction générale au droit fiscal. Elle aborde l’imposition du résultat de l’entreprise, l’imposition du capital, mais aussi le contrôle fiscal ou encore la TVA (le droit fiscal en détail étant réservé à la deuxième année). 
  • L’UV 5 concerne l’économie contemporaine et les grands courants de pensée économique. 
  • L’UV 6 concerne la finance d’entreprise avec au programme le diagnostic financier des comptes sociaux, la trésorerie et bien d’autres. 
  • L’UV 7 est une introduction au management. Au menu : éléments fondamentaux de la stratégie au sein des organisations, comportement humain et principes de communication, de décision et de direction. 
  • L’UV 9 concerne les systèmes d’information de gestion et aborde la sécurité informatique, mais aussi les logiciels métiers. 
  • L’UV 9 est une introduction à la comptabilité. Sachez que la découverte de la comptabilité est progressive. 
  • L’UV 10 vient approfondir l’unité précédente avec une introduction à l’audit et à la consolidation des comptes, entre autres. 
  • L’UV 11 concerne le contrôle de gestion. Vous y découvrirez le positionnement ainsi que la mise en œuvre du contrôle de gestion. 
  • L’UV 12 s’intitule “anglais des affaires”.
  • Enfin, l’UV 13 concerne la communication professionnelle et comprend la période de stage de 8 semaines. 

L’examen du DCG

Les examens du DCG sont organisés chaque année au niveau national. Ils se déroulent en fin d’année, soit généralement vers fin mai ou début juin. 

 

L’examen se déroule essentiellement à l’écrit, excepté pour l’unité de valeur 13 qui concerne le stage et la communication professionnelle. Pour obtenir le DCG, il n’y a pas de système de contrôle continu. L’étudiant devra obtenir une moyenne générale de 10/20, et ne pas avoir une note éliminatoire à une unité d’enseignement (soit une note inférieure à 6/20). Attention : il n’existe pas de rattrapage et toute note supérieure ou égale à 10 est définitive. Vous ne pourrez donc pas demander à repasser l’épreuve sous prétexte que vous êtes capable de mieux faire. 

 

Une fois les épreuves passées, vous devrez patienter sagement jusqu’à fin août, voire début septembre, pour obtenir le verdict. Pour consulter les résultats, rendez-vous sur le site https://ocean.siec.education.fr/index.html muni de votre numéro de matricule figurant sur votre convocation. Un relevé de notes définitif vous sera également transmis par courrier.

Quels métiers après un DCG ?

Une fois le DCG en poche, vous pouvez poursuivre vos études, ou vous pouvez également choisir de vous lancer sur le marché du travail. En effet, le DCG est très demandé et permet d’accéder à des postes variés des domaines de la comptabilité, du droit de finance ou du contrôle de gestion. Vous pouvez ainsi exercer au sein d’un cabinet d’expertise comptable en tant que collaborateur comptable. Vous pouvez également accéder à des postes de responsabilité au sein d’entreprises commerciales ou industrielles. Comptable, directeur administratif et financier en PME/PMI, responsable de paie ou encore chef comptable sont des possibilités. Les banques et les sociétés d’assurance vous ouvrent également leurs portes pour des postes de contrôleur de gestion junior, auditeur financier, ou crédit manager. Les opportunités sont nombreuses. 

 

Sachez également que le DCG vous permet de passer de nombreux concours de la catégorie A de la fonction publique. Les concours du Trésor Public, de l’Éducation nationale, de l’administration publique, ou encore des collectivités territoriales vous tendent les bras. 

Quelles études poursuivre après un DCG ?

Comme indiqué précédemment, les débouchés sont nombreux une fois le DCG en poche. Vous pouvez également choisir de poursuivre les études. En effet, le DCG étant le premier palier vers l’expertise comptable, la suite logique voudrait que vous enchaîniez avec : 

  • le DSCG Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion qui offre le grade de Master (Bac+5) ; 
  • puis le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable) qui donne le grade de Doctorat et qui permet l’inscription à l’Ordre des experts-comptables. 

Il est également possible de continuer ses études vers d’autres masters à l’université, mais aussi en école de commerce. La filière Comptabilité Contrôle Audit est d’ailleurs très appréciée des étudiants en DCG.

Quels salaires après un DCG ?

Depuis quelques années, les salaires moyens pour les titulaires du DCG ont augmenté. Cette attractivité dépend cependant de deux variables essentielles, à savoir : 

  • le lieu de résidence ; 
  • l’expérience professionnelle du titulaire. 

Ce n’est pas très parlant, on l’avoue. Alors, pour vous donner quelques exemples, disons qu’un assistant comptable qui exerce en entreprise ou en cabinet d’expertise comptable depuis deux ans, pourrait prétendre à un salaire moyen annuel de 23 000 à 25 000 euros bruts.

Un comptable en entreprise pourra prétendre quant à lui à un salaire moyen qui varie entre 30 000 et 33 000 euros bruts annuels. En cabinet d’expertise comptable, ce salaire sera toutefois quelque peu inférieur. 

Enfin, il faudra vous munir d’un peu de patience pour cumuler les années d’expérience et accéder à des postes de chef comptable qui peuvent alors vous offrir un salaire confortable compris entre 42 000 et 48 000 euros bruts par an.

Où se former avec le DCG ?

Pour préparer le DCG, vous aurez le choix entre  : 

  • la formation continue ; 
  • la formation en alternance ; 
  • la formation à distance.

Le DCG en formation continue

Il s’agit du type de formation le plus choisi par les étudiants après l’obtention du BAC. Proposé dans des établissements publics (mais aussi privés), le DCG en formation continue est accessible après une sélection souvent bien pointue. C’est pourquoi un dossier de candidature motivé est requis. Vous pouvez retrouver toute la liste des écoles qui préparent au DCG en formation continue à cette adresse : 

https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officle.html?cid_bo129347

Le DCG en alternance 

Si vous souhaitez préparer votre DCG en alternance, alors vous devrez peut-être vous tourner vers un établissement privé. Ce type de format est intéressant puisqu’il permet à l’étudiant d’alterner entre école et entreprise selon un rythme convenu par l’école. Les avantages sont nombreux (rémunération, expérience professionnelle, possibilité d’embauche à la fin du contrat d’apprentissage ou de professionnalisation). Cependant, il faut savoir que le taux de réussite à l’examen du DCG est plus faible, en raison du nombre d’heures de cours et de révision réduit au profit du temps en entreprise. 

Le DCG à distance

La formation à distance est également possible. Elle est très appréciée des salariés ou des personnes en reconversion professionnelle qui peuvent ainsi préparer leur diplôme à leur rythme. Ce format pratique nécessite cependant une grande organisation et une grande rigueur de la part du candidat. 

Le DCG est donc un diplôme qui offre de belles perspectives puisqu’il permet de choisir entre une insertion professionnelle rapide et réussie et la poursuite d’études. Il représente quoi qu’il en soit LA porte d’entrée à privilégier si vous souhaitez accéder aux métiers de la filière de l’expertise comptable.

Ces articles devraient vous intéresser

Tout savoir sur le DEC

Vous souhaitez en savoir davantage sur ce diplôme ? Comment y accéder ? Quel programme vous attend ? On vous dit tout sur le Diplôme d’Expertise Comptable dans cet article.

Tout savoir sur le DSCG

Comment préparer le DSCG ? Quels sont le programme et les épreuves qui permettent d’obtenir ce titre ? Que faire une fois le DSCG en poche ? On vous dit tout sur ce diplôme d’État.

Tout savoir sur le stage d’expertise comptable

Quelles sont les modalités du stage d’expertise comptable ? Comment s’inscrire ? Où le réaliser ? On vous dit tout ce que vous devez savoir sur le stage d’expertise comptable dans cet article.