Les experts-comptables nouvelle génération
Contactez-nous : 06 29 93 98 05

Tout savoir sur le DSCG : Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion

Seconde étape du parcours qui mène au métier d’expert-comptable, le DSCG confère au candidat le grade de Master. Tout comme le DCG, le DSCG permet de poursuivre les études pour préparer le stage d’expertise comptable afin de se présenter à l’examen final du DEC, ou de s’insérer directement dans le monde du travail. 

Alors, comment préparer le DSCG ? Quels sont le programme et les épreuves qui permettent d’obtenir ce titre ? Que faire une fois le DSCG en poche ? On vous dit tout sur ce diplôme d’État.

Qu’est-ce que le DSCG ?

Le DSCG – Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion – est la seconde étape du cursus qui vous mène droit au titre d’expert-comptable. Ce diplôme d’État est la suite logique après le DCG et débouche le plus souvent vers des postes de collaborateurs en cabinet ou des postes d’encadrement des services Financier, Comptable et Administratif d’une entreprise. 

De niveau BAC +5, le DSCG confère aux étudiants le grade de Master et ouvre l’accès au fameux stage d’expertise comptable. C’est LE passage obligé si vous souhaitez vous inscrire en qualité d’expert-comptable stagiaire, et si vous voulez passer les épreuves finales du DEC. 

Composé de 7 unités d’enseignement, le DSCG se valide en deux années d’études, après la réussite à une épreuve nationale. Sachez cependant que si vous êtes titulaire de certains diplômes comme le Master CCA, ou un diplôme d’écoles de commerce, vous pouvez être dispensé de certaines épreuves du DSCG. 

Le DSCG remplace l’ancien DESCF. En effet, une réforme a eu lieu pour mettre en adéquation le cursus ainsi que le contenu des programmes avec l’évolution des contextes universitaires, réglementaires et professionnels. 

Comment y accéder ?

Pour accéder au DSCG, vous devez être titulaire du DCG ou alors, d’une licence de gestion, d’un DECF ou d’un DESCF. Si vous êtes en possession d’un diplôme de niveau Master (Bac +5), comme indiqué plus haut, vous pouvez être dispensé de certaines épreuves du DSCG. Ces dispenses sont accordées au cas par cas. Par exemple, si vous êtes titulaire d’un Master CCA (Comptabilité, Contrôle, Audit), vous pouvez être dispensé de 5 UV du DSCG.  

Les inscriptions au Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion s’effectuent sur Internet, aux alentours de juin/juillet. En effet, contrairement au DEC, il n’y a qu’une session par an du DSCG. Les examens se déroulent ensuite en octobre/novembre et les résultats sont dévoilés en décembre. 

Bon à savoir : chaque épreuve du DSCG a un coût de 30 euros.

Le programme du DSCG

Le programme du DSCG est dans le prolongement et la suite logique de celui du DCG. Il est donc composé au total de 7 unités d’enseignement, à savoir : 

  • UE 1 : elle s’intitule “gestion juridique, fiscale et sociale”, et comporte le droit pénal, le droit des sociétés, le droit du travail, le droit fiscal, mais aussi les contentieux et le développement et financement de l’entreprise. 
  • UE 2 : il s’agit de la partie finance qui comporte la finance de marché, la finance d’entreprise, la trésorerie, l’analyse financière ou encore l’investissement et le financement.
  • UE 3 : cette unité nommée “management et contrôle de gestion” concerne toute la partie management avec la stratégie et contrôle de gestion, le développement durable, la gestion des compétences, le management stratégique, etc. 
  • UE 4 concerne la “comptabilité et l’audit” et comporte des enseignements sur la fiscalité des groupes de sociétés, la consolidation, le contrôle interne et l’audit, les opérations de fusion, et bien d’autres. 
  • UE 5 s’intitule “management des systèmes d’information”. Elle permet d’aborder des thèmes comme la sécurité des systèmes d’information, l’audit assisté par ordinateur, ou encore la gestion de la performance informatique. 
  • UE 6 concerne l’anglais des affaires et englobe la méthodologie ainsi que des entraînements à l’oral. 

UE 7 n’est autre que le mémoire qui comporte à la fois le stage de 12 semaines, le rapport de stage, la présentation de rapports professionnels et l’entraînement à la soutenance.

L’examen du DSCG

Les examens se déroulent début octobre. Il y a cinq épreuves écrites (la gestion juridique, fiscale et sociale, la finance, le management et les contrôles de gestion, la comptabilité audit, et enfin, le management des systèmes d’information). L’examen du DSCG comporte également deux épreuves orales à savoir l’anglais des affaires, et le mémoire. Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez choisir de passer une épreuve écrite facultative de langue vivante étrangère, au choix entre l’allemand, l’espagnol ou l’italien. 

Comme pour le DCG, le système de validation du DSCG est un peu particulier. Vous obtenez le diplôme si votre moyenne des notes obtenues est supérieure ou égale à 10. Toute note supérieure ou égale à 10 est acquise de manière définitive, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas demander à la repasser sous prétexte que vous auriez pu mieux faire. En revanche, si vous obtenez une note inférieure ou égale à 10, vous pouvez décider de la conserver, ou de la repasser. Attention à ne pas faire pire cependant ! C’est la dernière note obtenue qui compte ! Enfin, toute note en dessous de 6 est éliminatoire.

Les dispenses d’épreuves

Certains diplômes donnent droit à une dispense d’épreuves du DSCG. C’est le cas des masters d’université et des diplômes d’école de commerce. Par exemple, le master CCA permet d’être dispensé de cinq épreuves de l’examen. Seules les UE 1 et 4 devront être passées. D’autres diplômes ouvrent le droit à une dispense partielle des épreuves du DSCG. C’est le cas de l’agrégation d’économie et gestion et de quelques rares diplômes de master, et de commerce et gestion. 

 

Si vous souhaitez faire valoir vos droits acquis grâce à l’obtention d’un diplôme qui figure dans la liste officielle, vous devez en faire la demande. Au moment de l’inscription à l’examen du DSCG, vous devrez faire mention des diplômes obtenus et vous pourrez choisir les épreuves pour lesquelles vous souhaitez utiliser ces diplômes. Vous devrez bien entendu envoyer la preuve de votre diplôme au rectorat, via le site Cyclades, ou votre relevé de notes. 

Quels métiers après un DSCG ?

Il faut savoir que le DSCG permet avant tout l’inscription en stage d’expertise comptable qui permet ensuite de se présenter aux épreuves du précieux sésame : le DEC. Si vous souhaitez poursuivre vos études, vous pouvez également vous diriger vers un Master d’une tout autre spécialité. C’est possible. 

 

Mais, l’intérêt du cursus de l’expertise comptable est que vous pouvez aussi choisir de vous arrêter pour intégrer directement le marché du travail. En effet, l’obtention du DSCG vous permet de postuler dans le domaine de l’audit comptable et financier, dans le contrôle de gestion, au sein des banques et des sociétés d’assurances. Vous pouvez également travailler auprès d’un commissaire aux comptes, mais aussi dans la fonction publique. Le trésor public et les impôts vous tendent les bras par exemple. 

 

Vous pouvez travailler en tant que comptable au sein d’une entreprise ou en cabinet d’expertise comptable. Vous pouvez également vous diriger vers des postes de chef comptable en entreprise ou en cabinet d’expertise comptable. Une fois le DSCG en poche, vous pouvez aussi exercer comme contrôleur de gestion en entreprise pour optimiser la productivité de cette dernière. Enfin, avec un peu d’expérience, vous pourrez devenir directeur administratif et financier (DAF). Le DSCG vous ouvre donc de nombreuses portes. Et ce ne sont là que des exemples, puisque vous pouvez également devenir : 

 

  • consultant ; 
  • analyste financier ; 
  • analyste crédit ; 
  • crédit manager ; 
  • auditeur financier ; 
  • auditeur comptable ; 
  • directeur d’agence bancaire ; 
  • gestionnaire du patrimoine ; 
  • responsable de Back-Office ; 
  • trader ; 
  • trésorier ; 
  • etc. 

Quelles études poursuivre après un DSCG ?

Comme indiqué précédemment, vous pouvez choisir de travailler aussitôt après l’obtention du DSCG. Mais la suite logique, est l’inscription en stage d’expertise comptable en vue de préparer le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable). En effet, si votre but est de devenir expert-comptable, l’obtention du DSCG est nécessaire, mais pas suffisante. 

Quels salaires après un DSCG ?

Si vous choisissez de vous lancer sur le marché du travail aussitôt votre DSCG en poche, vous pourrez exercer les différents métiers cités plus haut qui vous permettront de gagner des salaires plus que raisonnables. Par exemple, si vous optez pour un poste de comptable en entreprise, vous pouvez gagner 35 000 euros à l’année pour débuter. En cabinet d’expertise comptable, ce salaire est plutôt compris entre 30 000 et 34 000 euros bruts. 

Si vous optez pour une carrière de chef comptable, vous pourrez espérer gagner entre 45 000 et 50 000 euros à l’année. Il en est de même pour le contrôleur de gestion. Enfin, avec le DSCG en poche et quelques années d’expérience à votre actif, vous pourrez accéder à des postes de DAF (Directeur Administratif et Financier) d’une entreprise et prétendre à une rémunération comprise entre 50 000 et 100 000 euros bruts à l’année, en fonction de la taille de l’entreprise. 

Où se former pour le DSCG ?

Pour préparer le DSCG, vous pourrez vous diriger vers des établissements privés, les écoles supérieures de commerce, les lycées, les CFA, les IUT ou les universités. Vous pouvez également préparer le DSCG par correspondance, via le CNED. Sachez également que le DSCG est accessible via la procédure de validation des acquis de l’expérience. Vous trouverez toutes les informations nécessaires à ce sujet sur le site des différents rectorats ou sur le site services interacadémiques des examens et concours. Enfin, sachez également que le DSCG peut se préparer en alternance, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Focus sur le DSCG en alternance

Préparer le DSCG en alternance comporte bien des atouts. En effet, ce cursus qui alterne les périodes de formation et de présence en entreprise, permet d’acquérir une certaine maturité professionnelle, tout en poursuivant les études. Vous arrivez ainsi sur le marché du travail avec une belle expérience en poche et une bonne connaissance du monde de l’entreprise. Et ça, les employeurs apprécient fortement !

L’autre avantage du DSCG en alternance est que vous pouvez percevoir une rémunération, si vous optez pour le contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Mais, attention, ces différents atouts ne doivent pas vous faire oublier que le rythme du DSCG en alternance est très soutenu. En effet, il faut pouvoir assurer entre les périodes de formation et la présence en entreprise. L’autonomie, associée à une grande dose de motivation et d’organisation, est donc de rigueur. D’ailleurs, les taux de réussite à l’examen des candidats ayant opté pour le DSCG en alternance sont beaucoup moins élevés qu’en formation initiale. Cela ne doit pas pour autant vous décourager si c’est ce que vous souhaitez faire et si vous voulez vous distinguer des autres diplômés sur le marché du travail. 



Tout comme le DCG, le DSCG est un diplôme qui promet de belles perspectives, mais surtout, qui offre le choix entre la poursuite d’études ou le grand plongeon dans le monde professionnel. C’est la porte intermédiaire avant l’ultime étape du DEC et de l’accès au titre tant convoité d’expert-comptable.

Ces articles devraient vous intéresser

Tout savoir sur le DCG

Comment accéder au DCG ? Que faire une fois le DCG obtenu ? Après avoir lu cet article, vous serez incollable sur le Diplôme de Comptabilité et Gestion.

Tout savoir sur le DEC

Vous souhaitez en savoir davantage sur ce diplôme ? Comment y accéder ? Quel programme vous attend ? On vous dit tout sur le Diplôme d’Expertise Comptable dans cet article.

Tout savoir sur le stage d’expertise comptable

Quelles sont les modalités du stage d’expertise comptable ? Comment s’inscrire ? Où le réaliser ? On vous dit tout ce que vous devez savoir sur le stage d’expertise comptable dans cet article.