Les experts-comptables nouvelle génération
Contactez-nous : 06 29 93 98 05

Expert-comptable : l’attractivité du métier face à la pénurie de talents

Partager cet article :

Aucune profession n’échappe aux clichés et aux stéréotypes, pas même le métier d’expert-comptable. Vous savez, le comptable, cet homme aux lunettes à double foyer, qui travaille en costard-cravate uniquement durant la période fiscale… Des idées reçues comme celles-ci, il y en a tout plein, et même si certaines prêtes à sourire, elles ont tout de même des répercussions sur la profession qui peine à recruter de nouveaux talents. Et pourtant, le métier d’expert-comptable cache de très belles opportunités. Dépoussiérons ensemble l’image de cette profession trop souvent méconnue. 

Expert-comptable : une profession incomprise

Expert-comptable : un métier plus proche des chefs d’entreprise que des chiffres

On ne peut plus résumer le métier d’expert-comptable à la comptabilité. Ce serait réducteur. Il y a certes une partie comptable, mais le métier d’expert-comptable est avant tout un métier de contact. En effet, le volet social occupe une place importante dans le quotidien de la profession. Loin d’être des ermites cachés derrière leur ordinateurs, les experts-comptables passent beaucoup de temps auprès de leurs clients. Le métier comporte une part importante de relationnel, puisque l’expert-comptable a un rôle de conseiller et de confident auprès des entreprises. Pour cela, se rendre sur les lieux est une évidence. L’expert-comptable doit connaître l’activité de ses clients et la vie de l’entreprise. C’est donc un métier très humain qui comporte également une grosse part de pédagogie. Eh oui, tous les chefs d’entreprise ne sont pas à même de comprendre le langage fiscal. De plus, les secteurs d’activités où intervient l’expert-comptable sont très variés, ce qui ajoute une touche de diversité au métier. Chaque jour est différent. Enfin, le métier d’expert-comptable est aussi synonyme de liberté puisqu’il peut être exercé en profession libérale. 

Conseiller, conseiller et encore conseiller !

Il ne faut pas non plus réduire le métier d’expert-comptable à la fiscalité pure et dure. Certes, il s’agit d’une base à maîtriser, mais c’est aussi ce qui permet au professionnel d’avoir un rôle de conseil, précieux pour les entreprises. L’expert-comptable cherche à apporter des solutions et donner des réponses concrètes aux dirigeants. De plus, grâce à la digitalisation et à l’automatisation de certaines tâches qui se sont renforcées ces dernières années, le métier a pu dégager du temps au profit du conseil et de l’accompagnement. C’est même devenu le cœur de métier de l’expert-comptable, d’autant plus ces derniers temps, avec la crise sanitaire. Chômage partiel, fonds de solidarité, prêts garantis par l’État… Les dirigeants ont eu besoin d’une oreille attentive et d’une personne de confiance sur qui se reposer. Et le périmètre du conseil est très vaste. Cela peut aller du conseil opérationnel à l’organisation interne en passant par du conseil fiscal, social ou stratégique. On pourrait qualifier l’expert-comptable de partenaire privilégié, voire même de médecin généraliste de l’entreprise. 

L’expertise comptable ne connaît pas la crise

Le métier d’expert-comptable souffre des clichés et des stéréotypes, et c’est regrettable, car le secteur de la comptabilité offre de nombreuses opportunités. L’avenir de la profession est plutôt rose. Le taux de chômage est inexistant. C’est un secteur indispensable qui offre une sécurité de l’emploi indéniable. Et il ne faut pas oublier le potentiel de développement de l’expertise comptable. La profession est en perpétuelle évolution et croissance. Il y a de grandes perspectives de carrière. Un expert-comptable peut créer son entreprise, devenir associé d’un cabinet d’expertise comptable ou encore participer à sa gouvernance… Les possibilités sont nombreuses, et le secteur présente de nombreux postes non pourvus. 

Le défi de l’attractivité

Malgré des salaires en hausse et une sécurité de l’emploi quasi totale, le métier d’expert-comptable peine à séduire les jeunes. Alors, comment faire pour attirer les talents ? Tout d’abord, il est primordial de gommer les stéréotypes et les idées reçues. Non, l’expert-comptable n’est pas un métier sédentaire focalisé sur les chiffres. 

Il est aussi nécessaire de se mobiliser. En France, l’entrepreneuriat est rarement mis en avant au profit du salariat, parfois plus rassurant. Les mentalités doivent changer. L’expert-comptable est un entrepreneur avant tout. Pour attirer de jeunes talents, informer est capital. L’ordre des experts-comptables a lancé de nombreuses missions d’information dans les écoles françaises, mais il faut se mobiliser davantage. Il faut communiquer sur les innovations et les projets motivants à venir tels que la digitalisation et la déréglementation du métier. Il faut faire connaître la profession, tout simplement. 

Le métier d’expert-comptable est en mal de recrutement. C’est pourquoi l’heure est à l’action. Il faut rendre le métier attractif, le dépoussiérer et le débarrasser de cette image ennuyeuse et ringarde qu’il possède. Informer est plus que jamais nécessaire pour promouvoir la profession et inverser la tendance.

Besoin d'un expert-comptable ?

Découvrez plus d'articles sur ce thème