Les experts-comptables nouvelle génération
Contactez-nous : 06 29 93 98 05

Mécénat et sponsoring : quelle est la différence ?

Partager cet article :

En période de rentrée, de nombreux clubs sportifs et associations s’empressent de démarcher les entreprises en vue d’obtenir un soutien financier ou un don. Certaines entreprises n’hésitent pas à engager des dépenses, sous forme de mécénat ou de sponsoring, pour les satisfaire. Mais, quelle est la différence entre ces deux notions ? On vous explique. 

Le sponsoring pour promouvoir l’image de l’entreprise 

Le sponsoring est un soutien apporté à une entreprise, un événement, un club ou une personne. C’est un parrainage qui permet de bénéficier en retour d’une visibilité médiatique. Par exemple, si vous choisissez de sponsoriser une association sportive, votre logo pourra être affiché sur les panneaux du gymnase. En contrepartie, vous vous engagez à verser une contribution sous forme d’argent, de mise à disposition de moyens techniques et de matériel ou de prise en charge de biens ou de services pour le compte de l’association. 

Mais, l’avantage du sponsoring est aussi fiscal puisque les dépenses sont déductibles des résultats imposables si elles sont engagées dans l’intérêt direct de l’exploitation. Cet intérêt sera mesuré en fonction des retombées qu’aura l’entreprise en matière d’image. Le retour publicitaire doit être à la hauteur des dépenses engagées. Il est donc recommandé de conserver tous les éléments pouvant prouver la réalité de la publicité, comme des photos des sportifs portant des maillots à l’effigie de l’entreprise, des articles de journaux, des coupures de presse, etc.

Le mécénat pour faire un don sans rien attendre en retour

Contrairement au sponsoring, le mécénat permet de faire un don sans aucune contrepartie directe ou indirecte. En d’autres termes, vous faites un don en nature ou numéraire sans rien attendre en retour. Si vous optez pour le mécénat, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur les bénéfices égale à 60 % des dons versés, dans la limite de 20 000 euros (ou de 5 pour mille du CA si ce montant est plus élevé). Par exemple, si vous faites un don de 2 000 euros, vous pouvez obtenir 1 200 euros de réduction d’impôt (2 000 x 60 %). Pour en profiter, la loi impose que l’entreprise présente un reçu fiscal attestant de la réalité du versement. Depuis le 01/01/2022, toute association qui reçoit un don doit être en mesure de délivrer à l’entreprise donatrice le formulaire n°2041-MEC-SD (Cerfa n°16216) pour que celle-ci puisse prétendre à son avantage fiscal. 

Sponsoring et mécénat sont donc deux pratiques courantes, sources d’avantages fiscaux pour l’entreprise. Si le sponsoring est une technique de marketing à part entière, le mécénat n’est pas en reste, puisqu’il permet également de valoriser l’image et la réputation de l’entreprise, de manière indirecte. Pour choisir au mieux entre ces deux pratiques, contactez un expert-comptable qui vous conseillera en fonction de votre situation.

Besoin d'un expert-comptable ?

Découvrez plus d'articles sur ce thème