Les experts-comptables nouvelle génération
Contactez-nous : 06 29 93 98 05

Faut-il un expert-comptable pour une SAS ?

Partager cet article :

Toutes les sociétés doivent tenir une comptabilité à jour. C’est une obligation. La SAS, Société par Actions Simplifiées, ne fait pas exception à la règle. Comme toute entreprise, elle est soumise à de nombreuses obligations comptables et fiscales, pas toujours simples à réaliser pour un profane en la matière. Alors, faut-il un expert-comptable pour une SAS ? Est-il possible de gérer soi-même la comptabilité de l’entreprise ? On fait le point dans cet article. 

Une SAS (ou SASU) doit-elle obligatoirement recourir à un expert-comptable ? 

Bonne question ! Alors, que dit la loi ? Tout comme pour la SARL, la loi n’impose aucune contrainte aux entreprises. Par conséquent, le dirigeant d’une SAS n’a pas l’obligation de recourir à un expert-comptable pour effectuer les tâches de comptabilité de son entreprise. Il peut très bien s’en occuper lui-même, à condition de posséder quelques connaissances en la matière, ou alors, de la confier à un collaborateur dédié. En choisissant cette option, le chef d’entreprise fera des économies évidentes.

Mais attention, effectuer soi-même sa comptabilité demande des connaissances et du temps. Certaines tâches sont chronophages et surtout très techniques.

De plus, en faisant vous-même votre comptabilité, vous passez à côté des précieux conseils du professionnel. Eh oui, l’expert-comptable qui se contente de gérer vos chiffres et vos données comptables, c’est terminé ! Aujourd’hui, le métier a beaucoup évolué, et faire appel à un expert-comptable, c’est également bénéficier de nombreux conseils avisés pour la gestion et le pilotage d’une entreprise.

Si vous choisissez d’effectuer vous-même votre comptabilité, vous devrez assurer l’enregistrement des pièces comptables et utiliser de préférence un logiciel de comptabilité qui vous évitera des erreurs, parfois graves pour une SAS. Vous devrez également utiliser un plan comptable en phase avec votre activité.

En bref, si la loi n’oblige pas les entreprises à faire appel à un expert-comptable, c’est surtout pour aider les structures nouvellement créées qui ne pourraient pas s’offrir les précieux services de ce professionnel. Mais, cela ne veut pas dire que c’est la meilleure option pour votre SAS. 

Bon à savoir : Attention, dans certains cas, il est peut-être imposé à la SAS de nommer un commissaire aux comptes. C’est le cas si : 

  • La SAS contrôle une ou plusieurs autres structures. 
  • La société dépasse deux des trois seuils suivants : un bilan total de 1 000 000 d’euros, un CA HT de 2 000 000 d’euros et un nombre moyen de salariés de 20. 
  • Une autre société contrôle la SAS en question. 

Comment est gérée la comptabilité de la SAS (SASU) ? 

Être à la tête d’une SAS (ou SASU), c’est aussi tenir une comptabilité régulière et remplir toutes les obligations comptables et fiscales. Alors, quelles sont-elles ? 

Les principales obligations comptables

La SAS doit

  • enregistrer de manière chronologique chaque mouvement qui affecte son patrimoine ; 
  • réaliser un inventaire annuel qui permettra de vérifier les actifs et les passifs de l’entreprise ;
  • établir une facturation qui respecte le formalisme ; 
  • établir des comptes annuels à chaque clôture d’exercice ; 
  • conserver ses documents comptables ainsi que tous ses justificatifs pendant 10 ans ; 
  • effectuer les déclarations fiscales auprès des impôts (déclaration de TVA, imposition des résultats, etc.). 

Les livres comptables

Si vous dirigez une SAS, vous devrez obligatoirement tenir plusieurs livres comptables, à savoir : 

  • Le livre journal : il répertorie tous les mouvements qui affectent le patrimoine de l’entreprise. Ces mouvements sont enregistrés par ordre chronologique.
  • Le grand livre : il reprend les écritures inscrites dans le livre journal qui seront ventilées selon le plan comptable de l’entreprise. 
  • Le livre d’inventaire : ce livre n’est plus obligatoire depuis janvier 2016. Cependant, si vous choisissez de tenir un livre d’inventaire, il faut savoir qu’il contient les éléments d’actifs et passifs relevés lors de l’inventaire. 

Établissement et dépôt des comptes annuels de la SAS

Le président de la SAS doit établir des comptes annuels au titre de chaque exercice. Il doit ensuite déposer un exemplaire au greffe du tribunal de commerce. Les comptes annuels sont composés du bilan, du compte de résultat et d’une annexe légale. 

  • Le bilan : il s’agit d’une photographie qui retrace les actifs et les passifs de l’entreprise au moment de la clôture de l’exercice. C’est ici que l’on trouve tout ce que possède la SAS. Les actifs contiennent les créances clients, la trésorerie, mais aussi le stock et les immobilisations. Les passifs retracent les dettes financières, fiscales et sociales de l’entreprise, sans oublier les dettes des fournisseurs et les capitaux propres. 
  • Le compte de résultat : il récapitule les charges et les produits de l’exercice. On y retrouve le chiffre d’affaires de la SAS, les achats, les impôts et taxes, les charges de personnel, les frais généraux, etc. La différence entre les charges et les produits donne le résultat de l’exercice de l’entreprise. 
  • L’annexe légale : le président de la SAS doit également établir une annexe qui sert à comprendre le compte de résultat ainsi que le bilan comptable. Certains dirigeants sont dispensés de cette annexe légale si la SAS ne dépasse pas, deux des trois seuils suivants, au titre du dernier exercice comptable  : 
  • total bilan : 350 000 euros ; 
  • chiffre d’affaires hors taxes : 700 000 euros ; 
  • nombre de salariés : 10.

Le recours à un expert-comptable pour une SAS (ou SASU)

Comme indiqué précédemment, faire appel à un expert-comptable pour tenir la comptabilité d’une SAS (ou SASU) n’est pas obligatoire. Cependant, il faut bien avouer que cette démarche comporte de nombreux avantages, tels que : 

Gagner du temps :  

Bénéficier des services d’un expert-comptable permet d’économiser du temps. Eh oui, la comptabilité ne s’improvise pas et si vous décidez de la tenir vous-même en tant que président de SAS, vous risquez d’y perdre de nombreuses heures. Confier la comptabilité à un expert-comptable vous permettra au contraire de vous recentrer sur vos activités et votre cœur de métier et de développer votre entreprise. 

Réduire le risque d’erreurs : 

À chacun son métier. À vouloir entreprendre des tâches pour lesquelles vous n’êtes pas qualifié, vous risquez de commettre des erreurs. Et les erreurs en comptabilité prennent souvent de grandes proportions. Elles sont difficiles à rectifier et peuvent vous conduire à des sanctions. L’expert-comptable est un professionnel. Il a suivi un long cursus avant d’obtenir ce titre, ce qui signifie qu’il connaît toutes les ficelles du métier. 

Bénéficier d’une aide et de conseils précieux : 

Comme évoqué plus haut, la profession a évolué, et les experts-comptables aujourd’hui ne se limitent plus à jongler avec les chiffres. Ils sont également en mesure de vous apporter de précieux conseils pour le pilotage de votre entreprise. C’est ce qu’on appelle l’expertise-conseil. Ce professionnel saura vous accompagner dans les grandes décisions concernant votre entreprise, et vous alerter en cas de problème. Il est également à même de rechercher le meilleur rapport coût-bénéfice pour différents domaines de votre SAS. 

L’expert-comptable pourra également vous accompagner lors des contrôles fiscaux. Il est toujours rassurant d’avoir un professionnel à ses côtés durant ces moments. Enfin, l’expert-comptable vous accompagne dans le développement de votre activité grâce à la mise en place d’outils de suivi de performance. 

Disposer de connaissances mises à jour : 

Être à la tête d’une entreprise n’est pas de tout repos. Vous pouvez avoir besoin de conseils juridiques pour prendre certaines décisions. Travailler avec un expert-comptable vous permet de bénéficier de ses connaissances constamment mises à jour dans le domaine juridique. Il se tient informé de l’actualité, et ça, c’est un bel avantage pour vous. 

Bénéficier d’un précieux réseau : 

Votre expert-comptable peut également vous faire profiter de son réseau de professionnels. Vous avez besoin d’un notaire ou encore d’un avocat ? Il peut vous aider.

Être plus serein : 

Si vous faites appel à un expert-comptable, ce n’est plus votre responsabilité qui est engagée, mais bel et bien la sienne. Vous gagnez ainsi en sérénité et tranquillité d’esprit. 

Combien coûte un expert-comptable ? 

Les honoraires de l’expert-comptable dépendent de nombreux critères. Quelles sont la taille et l’activité de votre SAS ? Quelles tâches désirez-vous confier au professionnel ? Mais, ce n’est pas tout. Certains éléments du professionnel comme son lieu d’exercice, sa spécialisation, sa notoriété ou encore son ancienneté entreront en compte dans le coût de ses prestations. 

Il faut savoir que certains experts-comptables facturent au taux horaire, quand d’autres travaillent avec des forfaits. Il est donc difficile de vous donner une idée précise, mais sachez que recourir aux services d’un expert-comptable peut coûter 1 500 euros HT à l’année pour une TPE, et s’élever à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour les grosses entreprises. 

En ce qui concerne le coût horaire, il est déterminé en fonction de la difficulté des travaux effectués. Par exemple, pour une simple saisie comptable, le taux horaire se situe entre 50 et 65 euros. En revanche, pour une révision comptable, il s’élève à 100 euros minimum. Chaque professionnel est libre de fixer ses honoraires. Et une fois négocié, le tarif de l’expert-comptable est consigné dans la lettre de mission. 

Vous l’aurez compris, la SAS (ou SASU) est soumise à de nombreuses obligations comptables rigoureuses. Ces dernières peuvent s’avérer compliquées pour une personne qui n’est pas familière avec les procédures et la réglementation en vigueur. C’est pourquoi il est fortement conseillé de solliciter les services d’un expert-comptable. Grâce à ses connaissances régulièrement mises à jour, il saura vous épauler efficacement dans la gestion et le développement de votre SAS.

Besoin d'un expert-comptable ?

Découvrez plus d'articles sur ce thème