Les experts-comptables nouvelle génération
Contactez-nous : 06 29 93 98 05

Rémunération du dirigeant : que choisir entre salaires ou dividendes ?

Partager cet article :

Salaires et distribution de dividendes sont les deux formes de rémunération d’un dirigeant. Mais, si en tant qu’entrepreneur, vous aviez opté pour l’une ou l’autre solution, les dernières modifications en termes d’imposition sont peut-être susceptibles de remettre en cause votre choix. Alors, votre arbitrage est-il toujours valable ? On fait le point. 

Un choix fiscal, mais pas uniquement

Le choix entre salaire ou dividendes pour le dirigeant n’est pas exclusivement fiscal. Bien entendu, l’imposition de ces rémunérations a toute son importance. Si le dirigeant décide de se verser un salaire, alors il sera imposé selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu, après un abattement de 10 %. En revanche, s’il opte pour les dividendes, il faut savoir que ces derniers sont soumis au prélèvement forfaitaire unique de 30 % (flat tax ou PFU). L’entrepreneur peut toutefois choisir d’être imposé selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu, après un abattement de 40 %. Ce choix va dépendre du montant du revenu imposable du foyer fiscal. 

Hormis cet aspect fiscal, vous devez également penser à votre protection sociale. Percevoir un salaire permet de bénéficier d’une couverture sociale et de valider des trimestres pour la retraite. Les rémunérations et les charges sociales qui y sont liées permettent en plus de réduire le montant imposable de votre société, contrairement à la distribution des dividendes.  Cet article vous permet d’en savoir un peu plus sur la détermination de la formule entre rémunération et dividendes.

D’autres pistes de réflexion 

Votre choix ne saurait reposer uniquement sur ces deux aspects précédemment cités. Sachez qu’en cas de rémunérations exclusives en dividendes, l’Urssaf peut procéder à un contrôle et décider de requalifier vos versements en revenus, soumis aux cotisations sociales. 

Votre choix dépendra également de la forme juridique de votre entreprise. En fonction de celle-ci, le versement des dividendes sera ou pas exonéré de cotisations sociales. 

Alors, y a-t-il une option plus intéressante que l’autre ? Pas vraiment, le choix le plus judicieux consiste à trouver un juste équilibre entre versement de salaires et prise de dividendes. Il est important d’éviter une rémunération excessive du dirigeant. Cet équilibre va dépendre de la situation financière de votre entreprise, mais aussi de votre protection sociale. Pour faire un choix judicieux, il est essentiel de faire appel à un expert-comptable. Lui seul sera en mesure d’évaluer votre situation de manière approfondie afin d’éviter de payer trop d’impôts et de charges, tout en assurant votre protection sociale et la santé économique de votre entreprise.

Besoin d'un expert-comptable ?

Découvrez plus d'articles sur ce thème