Les experts-comptables nouvelle génération

Frais de repas déductibles : les nouveaux seuils 2022

Partager cet article :

Les exploitants individuels relevant des BIC ou des BNC peuvent déduire leurs frais de repas pris sur le lieu de travail de leur bénéfice imposable, sous certaines conditions. Votre conseiller juridique pourra développer cette information mais en voici l’essentielle. Cette déduction n’est possible que si l’exploitant ne peut pas rentrer chez lui pour se restaurer. Pour en bénéficier, il doit également conserver les justificatifs des sommes qu’il aura déduites de son résultat fiscal. Enfin, ces frais ne sont déductibles que dans la limite d’un plafond. 

L’administration fiscale a d’ailleurs revu le seuil de déduction maximum des frais de repas pour cette année 2022. Alors qu’en 2021, le prix d’un repas pris à domicile était évalué à 4,95 €, il passera à 5 € cette année. Enfin, la limite au-delà de laquelle un repas pris sur le lieu de travail est considérée comme exagérée passe de 19,10 € à 19,40 €. 

Les exploitants relevant des BIC et des BNC selon un régime réel d’imposition pourront déduire cette année de leur résultat imposable la somme de 14,40 € (au lieu de 14,15 € en 2021) par repas pris sur le lieu de travail. Les micro-entrepreneurs ne sont pas concernés.

Mise à jour : Nous vous invitons à lire cet article consacré aux nouvelles conditions d’abattement pour les frais professionnels en 2023.

Besoin d'un expert-comptable ?

Découvrez plus d'articles sur ce thème